La boussole des marchés

Rédigée par une équipe de 13 analystes, basés à Paris, Cologne, Trieste, Milan et Prague, qui réalise des analyses qualitatives et quantitatives, portant sur les problématiques macroéconomiques et financières

• La bonne tenue des indicateurs économiques américains soutient la croissance mondiale, mais les incertitudes politiques (conflits commerciaux, Brexit, Italie) pèseront sur le moral des marchés dans les prochains mois. La remontée des taux directeurs de la Fed aura des conséquences globales.

• Certaines devises de marchés émergents sont en train de se déprécier fortement du fait de la hausse des taux américains, mais une crise mondiale est peu probable compte tenu de la solidité globale des fondamentaux économiques.

• L’incertitude politique contribuera à maintenir les rendements des emprunts d’État refuge à de bas niveaux. Toutefois, à long terme, la résilience de la croissance, l’inflation et la réduction des mesures de relance des banques centrales devraient pousser les rendements obligataires à la hausse.

• La volatilité est faible sur les marchés actions et sur les marchés de taux des pays développés alors qu’un resserrement des politiques monétaires se profile à l’horizon. Nous conservons un positionnement défensif par le biais d’actifs monétaires et nous privilégions les actions aux obligations en prévision du resserrement des politiques monétaires.

RELATED INSIGHTS

COVID-19 FACTS & FIGURES
According to the IMF’s Managing Director, strong international cooperation on coronavirus vaccine could speed up the world economic recovery and add $9 trillion to global income by 2025. A WHO trial found that Remdesivir, Hydroxychloroquine, Lopinavir and Interferon have little or no effect on hospitalized Covid-19 patients. Gilead Sciences has questioned the findings of the WHO study saying data appeared inconsistent.
INCORPORATING QUANT SIGNALS INTO EU EQUITY SECTOR/STYLE STRATEGY: MAINTAIN A TILT TO CYCLICALS AND VALUE
We present an update of our proprietary equity valuation tool, based on quant models. It provides indications of over- or undervaluation for different sectors and styles of European equities, which is further enriched by our qualitative analysis. Currently, among European equity sectors, financials, energy, telecoms, and autos look undervalued while Pharma, utilities and software appear overvalued.
CHINA’S RECOVERY CONTINUED BUT A BIT SOFTER THAN EXPECTED
China's economic recovery continued in Q3 2020, although a bit softer than expected. Real GDP growth rose to 4.9% yoy, slightly below the Reuters consensus expectation of 5.2% yoy, but still a substantial upturn from the 3.2% yoy in Q2. On a quarterly base, growth dynamics softened to 2.7% qoq, after 11.7% qoq and -10% qoq in the two previous quarters.