Risque de transition climatique et portefeuilles obligataires des assureurs

En bref

Le livre blanc de l'investissement - l'analyse de GIAM sur la façon d'aborder le risque de transition climatique dans les portefeuilles obligataires des assureurs
White PaperThematic ResearchSRI

Résumé :

  • Compte tenu des possibilités limitées de rotation de leur portefeuille, les assureurs doivent-ils vendre au plus vite les actifs les actifs à forte intensité carbone, planifier une stratégie de sortie progressive, ou inciter les émetteurs au changement dans le cadre d’une approche activiste ? Une pression accrue sur les prix des actifs à forte empreinte carbone pourrait impacter la structure sectorielle de l’économie, risquant de porter préjudice aux entreprises fortement émettrices tout en favorisant les plus vertueuses sur le plan environnemental. Si on examine le choix de l’EIOPA (European Insurance and Occupational Pensions Authority), compromis entre une approche de liquidation et une approche de réallocation, on en conclut qu’il est raisonnable de réduire dès à présent le risque de transition, dans la mesure où il a encore des implications économiques limitées et qu’il se traduira progressivement par des avantages réglementaires.
  • Les banques centrales vont intensifier la pression sur les entreprises pollueuses. Le changement climatique ne fait pas encore partie du mandat des grandes banques centrales, mais la menace implicite à moyen terme qu’il fait peser sur la stabilité des prix les amène à commencer à lutter contre ce risque. Nous examinons de plus près les implications attendues de la stratégie climatique de la Banque centrale européenne, en particulier « l’écologisation » des achats d’obligations d’entreprises et des réglementations bancaires.
  • Engagement de GIAM de lutter contre le risque climatique. GIAM s’est engagé à atteindre les objectifs de l’Accord de Paris en réduisant de 25 % les émissions de gaz à effet de serre (GES) du Groupe Generali attribuables aux investissements directs en obligations d’entreprises et actions entre 2019 et 2025. Nous expliquons notre approche pour atteindre cet objectif, qui consiste à passer d’une politique d’exclusion prudente à une forte activité d’engagement et à une méthodologie détaillée pour décarboner le portefeuille.

Lire le livre blanc ci-dessous 

Livre Blanc 4 Transition climatique Mai 2022.pdf
Picture

© Generali Investments, tous droits réservés. Ce site internet est publié par Generali Investments et est considéré comme une communication marketing et une promotion financière liée aux produits et services des sociétés du groupe Generali suivantes : Generali Investments Partners S.p.A. Società di gestione del risparmio, Generali Insurance Asset Management S.p.A. Società di gestione del risparmio, Generali Investments Luxembourg S.A. et Generali Investments Holding S.p.A. (ci-après dénommées ensemble Generali Investments). En outre, le site peut contenir des communications de marketing et de promotion financière de produits et services de sociétés faisant partie de la plate-forme Multi-Boutiques coordonnée par Generali Investments Partners S.p.A. Società di gestione del risparmio, et en particulier de Generali Global Infrastructure, Sycomore Asset Management, Aperture Investors LLC, Plenisfer Investments SGR, Lumyna Investments et Generali Real Estate S.p.A. Società di Gestione del Risparmio.